La chambre Montessori

La pédagogie Montessori ne s’arrête pas aux portes de la crèche ou de l’école. En effet, il s’agit d’un mode de parentalité qui s’exerce dès la naissance. Et le premier cadre dans lequel il va s’exercer est bien entendu… la chambre de bébé !

Bébé va, les premières semaines, passer un temps important dans sa chambre (et surtout son lit !). Il me semble important en tant que parent de débuter au plus tôt et de se familiariser dès le début avec cette nouvelle façon de penser. Même si elle vous semble naturelle ou évidente, cette pédagogie Montessori n’est pas celle dans laquelle vous avez grandi ! Il va falloir donc faire quelques efforts : faire sauter quelques « verrous » mentaux, et surtout, mettre à mal quelques idées reçues.

Les maitres mots ici seront Liberté et Autonomie. Ce qui n’est en rien contradictoire avec Sécurité et Confort 😉

Les grands concepts de la chambre Montessori

 

Revenir en haut

Le lit Montessori : un lit au sol

Selon la pédagogie Montessori, l’enfant doit être capable d’être autonome et indépendant. Il doit donc pouvoir aller et venir de son lit seul, et ce, dès le plus jeune âge.

Le lit Montessori est donc un lit posé directement au sol, à hauteur de bébé. Idéalement, le lit devra être positionné dans la chambre orientée vers la porte, pour que bébé puisse vous voir aller et venir (et surtout venir 😉 et profiter de la vue de sa chambre (ce qui peut aussi l’occuper gentiment).

Bref, le lit doit être à sa portée et qui au lieu de l’enfermer dans une prison ultra sécurisée (barreaux + hauteur) et de l’inciter à pleurer pour que vous le sortiez de là, lui permet de se familiariser complètement avec son environnement et profiter de la belle déco que vous aurez mise en place.

De toute façon, qui a envie de dormir dans une cellule de prison ?! Pourtant, c’est bien l’aspect le plus controversé de la chambre Montessori, tant nous sommes tous formatés à un modèle : le lit à barreau et en hauteur. Pensez aux japonais qui ne dorment que sur des futons posés sur le sol (tatami), souvent dans la chambre familiale (souvent par manque de place, mais les enfants n’ont pas l’air de s’en plaindre ;).

Le lit familiale japonais sur futon
Vu sur mommynearest.com

 

 

Bref, il est certainement compliqué de ne pas se sentir un parent indigne en faisant dormir bébé au sol (il est sur un matelas quand même !), mais rassurez-vous, le confort et la sécurité sont au quand même au rendez-vous.

Choisir le matelas

Il peut être déroutant de mettre un bébé directement dans un grand matelas, au sol, sans aucune protection.

Déjà, les premiers temps, bébé ne sait pas se déplacer seul, donc tout petit il y a peu de risque qu’il tombe du lit. De plus, on ne pas dire qu’il n’y a aucun protection, puisqu’il existe des petites astuces pour sécuriser l’enfant dans son lit, dès petit et plus tard, quand il bouge beaucoup dans son sommeil et qu’il risque de rouler sur le côté.

Pour bien faire, vous avez plusieurs possibilités :

  • le futon posé sur un tatami, à la japonaise
  • le matelas posé (sur un tapis ou non)
  • les lits « montessori » qui fleurissent sur Pinterest, en mode cabane ou niche à chien

Sécuriser le lit Montessori

  • pour les nouveaux nés, faites bien déborder un bon tapis moelleur de dessous le lit : au cas, où, cela amortira ^^
  • en plus du tapis sous le lit, il est possible de faire une sorte de « toboggan » en couverture pour faire une pente douce le long du lit, de sorte que si bébé rampe, il roulera tout doucement (voir la vidéo ci-après)
  • plus grand, dès que bébé bouge, on pourra accoler un meuble bas au lit pour faire barrage, et le coller contre le mur

Matelas au sol et cododo

Dans le cas d’un cododo parental, la question peut se poser un peu différemment.  Si vous optez pour le berceau cododo, rien à préciser, sauf d’être vigilent sur l’achat d’un lit conforme et solide. Si c’est dans le même lit, je ne peux que vous enjoindre à poser votre matelas au sol, en mode futon. Pourquoi ? Parce qu’en cas de chute, c’est au max de 30 cm que tombera bébé….

Le bon compromis : le matelas de bébé coincé entre le mur et le matelas de papa et maman. C’est ce que nous avons choisi.

Les avantages :

  • bébé est et se sent en sécurité
  • maman n’a pas loin pour allaiter^^
  • chacun à son espace et personne ne se gène
Le matelas cododo
Un matelas bébé à même hauteur que le matelas parental

Les premiers mois, nous avons utilisé le Cocoonababy de Redcastle posé sur le matelas. Bébé était bien lové dedans, et à hauteur de maman. Ensuite, c’est direct sur le matelas, comme un grand !

Revenir en haut

La table à langer Montessori

Revenir en haut

L’espace jeu

Revenir en haut

L’espace s’habiller

Revenir en haut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *